Chemin de croix - avril 2020

Extraits d'un chemin de croix envoyé au Père Clément par un de ses frères religieux qui est à l'EHPAD des prêtres âgés.

Les malades oui, et les soignants, et finalement plus ou moins tout le monde, nous vivons la passion du Christ : voilà la perspective de ce chemin de croix 2020. Il peut nous aider à cheminer avec Jésus et nos frères et sœurs du monde entier, qui portent leurs croix avec douleur, mais aussi dans la solidarité, la prière et déjà l'espérance de Pâques.

 

1° station  :  Jésus est condamné à mort


Jésus dérangeait, on a voulu le faire taire, et se débarrasser de lui.
Médecins et soignants dérangent, quand ils crient leur besoin de se sentir soutenus, de disposer de moyens de protection suffisants. L'un d'eux disait : on nous envoie au front, mais sans armes…
En Chine, le Dr Li, le 1er à avoir donné l'alerte au coronavirus, a été condamné et sanctionné par la police, accusé de propager des rumeurs sur internet (ça ressemble au procès de Jésus avec des faux témoins et des fausses accusations). Il est ensuite décédé du Covid-19. 


Prière - « Jésus, donne à tous ceux qui servent leurs frères et sœurs,

de ne pas se décourager, malgré toutes les entraves et les difficultés. »

 


4° station  :  Jésus rencontre sa mère


Importance capitale du regard ! Parmi tous les regards de haine, le regard aimant de Marie a soutenu Jésus. Entre nous, s'il y a des regards qui font mal, il y en a surtout qui font vivre. Les malades du Covid-19 qui, confinés, ne peuvent plus voir leurs proches : douleur extrême ! Ils peuvent se sentir abandonnés ! Mais non, leurs soignants sont là qui les accompagnent ; à travers eux, c'est le regard de Jésus qui les réconforte!


Prière - « Jésus, fais que chacun se sente accompagné, encouragé par un regard de compassion et d'amour, jusqu'au bout de son chemin. »

 

5° station  :  Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix  


Simon n'a pas choisi d'aider Jésus, il a été "réquisitionné" par les soldats.  Et pourtant, bon gré mal gré, il a vraiment aidé Jésus...
N'est-ce pas dans cette situation difficile que se sont trouvés tant d'hommes et de femmes, réquisitionnés eux aussi si l'on peut dire ? À commencer par les soignants, obligés de faire face comme ils ont pu. Et aussi ceux qui nettoient les salles d'opération, préparent et installent le matériel, les chambres et les lits ; et encore, hors les lieux de soins, livreurs, boulangers, éboueurs, routiers, caissières des grandes surfaces, facteurs, maraîchers,... Innombrables Simon de Cyrène qui aident les autres à porter leurs croix.


Prière - « Jésus, rends-nous disponibles pour aider celles et ceux 

qui sont écrasés par la souffrance à porter leur croix ! »

 

6° station  :  Véronique essuie le visage de Jésus 

On voit, à la télé, des soignants qui épongent le visage épuisé d'un malade
Service extraordinaire accompli par l'ensemble des infirmiers-ères et des soignants, brancardiers, etc...
Manquant souvent de la protection élémentaire, œuvrant jour et nuit, essuyant la douleur de chacun !
Innombrables Véronique qui s'activent un peu partout dans le monde, sauvant l'honneur de l'humanité blessée.

Prière - « Jésus, apprends-nous à savoir, comme Véronique, essuyer ton visage dans le visage des malades,

des exclus et des défavorisés de la vie ! »

 

8° station  :  Jésus ouvre les yeux des femmes de Jérusalem


Il les invite, au lieu de rester à pleurer sur ce qu'elles voient, à chercher plutôt en quoi ça les concerne, quelle est leur part de responsabilité.

La terrible crise d'aujourd'hui provoque des prises de conscience qui devraient être salutaires. On découvre l'importance de ceux qui sont trop souvent invisibles : les aides-soignantes et les agents de service, et aussi les éboueurs, les facteurs, les livreurs, les petits commerçants qui restent ouverts…

Et nous prenons tous plus ou moins conscience que nous sommes trop individualistes, égoïstes, ignorant les autres ou même vivant sur leur dos  sans même nous en rendre compte…
 

Prière - « Jésus, aide-nous à nous soutenir toujours mieux les uns les autres,

dans l'exercice de nos divers services ou responsabilités ! »

 

12° station : Jésus meurt sur la croix 


Pendant 3 heures, Jésus est pendu à la croix.  Il  étouffe, il meurt d'asphyxie.
Le pape François et d'autres nous ont alerté que notre sœur la terre se meurt : les arbres et les plantes, les oiseaux et les abeilles, l'air et l'eau… Et ce sont les pays les plus démunis et les hommes les plus pauvres qui souffrent les premiers et le plus durement…

A travers tout cela, c'est le Christ qui meurt au milieu de nous.


Prière - « Jésus, que cette mort que nous vivons 

nous permette de retrouver le bon sens, avec toi !

Victoire ! tu règneras ! O Croix ! Tu nous sauveras ! »

14° station : Jésus est mis au tombeau   


La pierre scelle le tombeau : tout est fini !
A l'exemple alors de Pierre et des apôtres, aujourd'hui, face à cette peur et cette mort qui nous entourent et nous guettent, nous sommes dans le désarroi et la confusion. Mais Jésus sortira du tombeau, et ils iront le crier partout…
Aujourd'hui, au milieu de nous, se lèvent des semeurs d'espérance.
Des hommes et des femmes qui relèvent la tête, des nations qui s'épaulent, des scientifiques en recherche, des malades qui guérissent, un pape qui sait nous motiver, un esprit nouveau qui se fait jour et s'efforce d'agir pour que les choses changent...
Lorsque tout paraît fini, l'espérance demeure.


Prière - « Jésus, fais de nous des éveilleurs d'espérance,  et soutiens-nous         

            dans ton projet de Résurrection de notre terre.  Amen ! »
 

« Fais paraître ton Jour et le temps de ta grâce,

Fais paraître ton Jour : que l'homme soit sauvé ! »

© 2019 par Fraternité Missionnaire de la Plaine et de Ste Thérèse