Journées diocésaines octobre 2020 en Vendée

        Retrouvailles, réflexion, ressourcement…Dans une vie perturbée par un virus qui n’en finit pas de se propager, nous avons vécu avec joie et bonheur ces moments de rencontre. Tout le monde a pu participer à l’une ou l’autre des journées. J’ai éprouvé personnellement beaucoup de joie à participer à ces trois rencontres. Trois lieux en Vendée, trois rassemblements différents mais une seule question : comment la Fraternité nous aide-t-elle à progresser en Amour ?

        « Recevoir l’autre comme une sœur et une sœur de Jésus…La Fraternité qui m’aide à reconnaître ma place et mon rôle de chrétien dans le quotidien…J’ai appris à accepter les frères qui me sont donnés, à recevoir beaucoup des autres.. En fraternité, je vis le don du pardon, de la joie et de la patience, de l’écoute, de la tendresse de la compassion…Ecouter l’autre sans jugement, recevoir de l’autre, me laisser interroger par cet autre qui est ma sœur, mon frère…dans l’acceptation de nos différences. »

        «La Fraternité, une grâce qui inter-agit et qui éclaire mes autres engagements… »

        Voici quelques phrases tirées de nos échanges et qui témoignent, s’il en était besoin, du chemin parcouru en Amour en Fraternité.

        Au final, chacun est reparti dynamisé par ce partage…et la joie des échanges après une si longue « absence »…et porteurs de confiance et d’espérance pour l’avenir.

        « Cependant je sens toujours la même confiance audacieuse de devenir une grande Sainte, car je ne compte pas sur mes mérites n’en ayant aucun, mais j’espère en Celui qui est la Vertu, la Sainteté Même. C’est Lui seul qui se contentant de mes faibles efforts, m’élèvera jusqu’à Lui et,  couvrant de ses mérites infinis, me fera Sainte » (Ms A,32r).

 

Bernard Jouffrit