Venez à l'écart et reposez vous un peu 

« Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu. » (Marc 6,30-34)

                                                                                        (verset entendu au début des vacances  )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jésus veut emmener ses apôtres dans un endroit désert. Il les invite à fuir le bruit, les allées et venues, afin de se retrouver dans le calme.

Partir ainsi dans un endroit désert, permet à l’homme de se retrouver lui-même, de se retrouver face à lui-même et ainsi de retrouver la présence de Dieu dans sa vie.

Nous entendons cela alors que nous sommes en temps de vacances. Ce temps est précieux car il nous est donné non seulement pour nous reposer physiquement mais également pour nous ressourcer intellectuellement et spirituellement.

Certes, le temps des vacances est souvent un véritable moment de transhumance. Les hommes, les familles se déplacent afin de changer d’air et de vivre autre chose. Lorsqu’on peut le faire, c’est tout à fait bénéfique. Hélas parfois, nous passons d’une vie agitée par le travail, à une autre vie agitée par les activités des vacances.

Alors, on en oublie le conseil que le Seigneur nous donne : « Venez à l’écart dans un endroit désert ».

Que le silence est important ! Qu’un moment de solitude est nécessaire ! C’est ainsi que l’on retrouve la profondeur de ce qui nous fait vivre, la grandeur de l’amour, la merveille de la présence de Dieu dans nos vies.

Remarquons  que Jésus part avec ses disciples. Il ne nous laisse pas seul mais il vient à notre rencontre. A nous aussi d’aller à sa rencontre en prenant chaque jour de nos vacances des moments de calme et de silence, des moments de solitude et d’écoute, des moments qui nous permettent de descendre au fond de nous-mêmes pour rencontrer l’hôte de nos âmes : le Seigneur lui-même. En descendant dans le fond de notre cœur, nous nous élèverons vers le Seigneur.

Goûtons à ces moments de solitude et de silence pour que, lorsque nous aurons repris nos activités quotidiennes, avec le rythme de l’année, nous sachions prendre des moments de calme et de solitude, dans le silence, au pied du Seigneur qui est toujours présent au milieu de nous dans le Saint Sacrement de l’autel. Prenons aussi la résolution de nous laisser enseigner par le Christ afin d’approfondir notre foi pour mieux connaître le Seigneur, pour mieux l’aimer et mieux l’annoncer.

Amen.

 

Extraits d’une homélie du Père Bourgeois